AccueilAccueil  Tumblr  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 — Intrigue N°1 : the devil is inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatarthe death
ɤ REGISTRATION : 03/09/2013
ɤ PARCHEMINS : 465

MessageSujet: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Jeu 9 Jan - 19:24


intrigue n°1 :
the devil is inside.

« Ton âme est à moi. » Swendal voulut se débattre, pousser un cri, mais aucun son ne franchit la barrière de ses lèvres. Il tomba à genoux et grimaça sous la douleur, tandis que sa conscience se faisait broyer, déchirer. Il ne pouvait appeler à l'aide, il n'y avait rien à faire et lorsque son corps cessa enfin de trembler, il ne lui appartenait plus. Un sourire inhumain déforma ses lèvres tandis qu'il posait un regard nouveau sur ses mains. Ce corps d'Homme était faible, pathétique. Mais il lui avait permis de basculer dans le Matériel et c'était suffisant. Rien ne pourrait plus l'arrêter, à présent. Ce stupide Mage avait espéré qu'il lui prête ses pouvoirs afin de s'échapper de cet endroit, cette étrange tour que les Hommes avaient construite. Lui, Thazraël, venir en aide à un humain, cette simple pensée l'avait follement amusé. Le démon se redressa dans ce corps minuscule qui l'étouffait. Les choses étaient différentes, ici, sa puissance n'était pas la même que dans l'Immatériel mais l'humanité était devenue faible. Il écarta les bras et des flammes sortirent brusquement du sol. Elles vinrent lécher son corps, manger ses vêtements, brûler sa peau. Mais il n'éprouvait nulle douleur. Sa chair à vif se mit alors à noircir, jusqu'à prendre l'apparence du charbon, ses doigts s'allongèrent, ses jambes s’arquèrent. Il cessa peu à peu d'être un homme, pour revêtir sa véritable apparence, celle du démon Thazraël, le Destructeur. Son corps prit des proportions démesurées et sous ses pieds énormes, le sol se fissura peu à peu.

———— ɤ ————

Un grondement sourd résonna dans les couloirs de la Tour. Seuls ceux qui n'avaient pas encore trouvé le sommeil malgré l'heure tardive l'entendirent et interloqué, ils froncèrent les sourcils. Il n'y avait jamais de bruit, ici, encore moins la nuit. Tout était beaucoup trop calme et ce bruit ne pouvait pas passer inaperçu. Certains se dirent que ce n'était rien et voulurent retourner à leurs occupations nocturnes, mais le grondement se répéta à nouveau et le sol se mit à trembler. D'abord très légèrement, puis les secousses devinrent terribles, si bien que de très vieux livres s'échappèrent de leur étagère, pour s'écraser au sol avec fracas. Ceux qui dormaient encore ouvrirent brusquement les yeux, tandis qu'une fine pellicule de poussière tombait du plafond, pour recouvrir le sol et les lits. Il ne se passait jamais rien d'inhabituel. Tout était toujours pareil. Mais alors que certains se firent cette réflexion, un hurlement strident résonna dans toute la Tour.

———— ɤ ————
Vous l'aurez compris, un Mage inconscient a joué avec le feu et... s'est fait bouffer. Désormais, un démon parcourt librement le monde Matériel, mais cela, vous l'ignorez encore. Avalon, Wilhelm, Arcturus & Edwin, votre devoir est de trouver l'origine de tout ce raffut. Frewin, Dyllant & Qahedar... Votre curiosité vous tire hors de votre chambre, après tout, ce n'est pas tous les jours qu'il se passe quelque chose dans cette maudite Tour. What a Face
Vos RPs peuvent aller jusqu'à 500 mots maximum, afin d'aller vite, bien évidemment, si vous en faites plus, on ne va pas vous manger non plus. Lorsque vous pensez être en mesure de répondre dans l'heure/les deux heures grand maximum qui suivent, merci de le signaler ici. Ainsi, nous évitons le risque que quelqu'un poste avant vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Jeu 9 Jan - 20:12



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




Ça m'arrivait de temps en temps. Un sentiment d'urgence, l'adrénaline coulant comme du feu dans mes veines, l'impression désagréable d'un vide partout autour. Dans mon sommeil, le silence était plus bruyant que les échos de mille batailles, seulement brisé par leurs chuchotements. Les murmures chatouillaient le creux de mes oreilles, susurraient des paroles mielleuses de leurs intonations déformées. Une langue ancienne, une langue inconnue, mais le sens ne m'échappait jamais. Mais ça, c'était normal. Je n'étais pas la seule à vivre ce genre de choses. Tout le monde ici était propice à recevoir leur visite intrusive et déplacée. Non, ce qui était particulier, c'était cette alarme qui me prenait soudainement, c'était la fréquence élevée des présences qui reposaient sous mon lit, derrière les rideaux, sous les piles de vêtements sales. Et aujourd'hui n'avait pas dérogé à la règle. Quand ça arrivait, je n'étais plus maîtresse de moi-même. C'était comme si je les sentais caresser mon esprit de leurs doigts glacials, empoigner mon âme de leur main morte. Je me réveillais en sursaut, couverte de sueur. La panique m'envahissait, la sueur coulait sur mon corps en entier, mais j'avais froid, si froid... Et je ne pouvais plus rien faire. Tous les sons étaient trop forts, les respirations apaisées de mes camarades endormis devenaient le plus horrible grincement d'ongle sur une ardoise polie. Après, il ne restait qu'à attendre. Laisser mourir. Après au grand maximum une demi-heure, je reprenais contrôle de moi-même, était capable de respirer normalement, mon cœur retrouvait une pulsation ordinaire. Mais j'étais toujours sous le choc. Et pendant des heures, mes mains tremblaient, ma voix était chevrotante, je me sentais en danger. J'étais doublement maudite ; ces attaques étaient décuplées, mais mes pouvoirs n'étaient pas assez puissants pour réussir à m'apaiser convenablement. Alors j'attendais, souvent près d'une fenêtre de la bibliothèque à regarder les aurores.

Et ce fut exactement ce que j'étais en train d'essayer lorsque tout commença.

J'avais violemment sursauté, les nerfs à vifs. Les bruits étaient devenus comme dans mes rêves ; si absents qu'ils n'étaient rien comparés à l'absence qui pesa lourdement sur l'austère tour. Un peu comme si l'organisme entier que nous composions retenait son souffle. Puis, tout commença à trembler ; les livres, bougies, porcelaines se fracassèrent au sol en un chant apocalyptique. Nous avions tous les mêmes mots sur le bord des lèvres, des mots mêlant liberté possible et mauvais présage. Quelque chose qui nous faisait déglutir difficilement. Autour, la poussière restait en suspension dans les airs, tout aussi calme que l'heure avant une tempête.

Et soudain, un cri.

Je me propulsai hors de la pièce en catastrophe, un pressentiment si inquiétant que je me refusai de l'écouter. Car il y avait quelqu'un en danger, ici. Et personne ne se mentait quant à sa proximité probable avec les portes de la mort. Et si c'était Edwin ?

Par la culotte de la Mère, pensai-je en poussant la porte alors qu'un vent violent souffla ma chemise de nuit, faites que ce soit pas une blague.


Spoiler:
 


Dernière édition par Dyllant le Ven 10 Jan - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 13/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 64
ɤ STATUT DU SANG : Noble
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Terremer
ɤ METIER OU FONCTION : Mage

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Jeu 9 Jan - 21:17

The devil is inside



Qahedar se frotta les yeux calmement avant d'étirer ses muscles endoloris à force d'être resté trop longtemps penché au dessus de ses livres. Il ne faisait que cela de ses journées : se cultiver, apprendre tout sur tout ce qu'il pouvait et pratiquer la magie, s'entraîner afin de devenir un meilleur mage, afin de mieux maîtriser ses pouvoirs. Après tout, il était un mage élémentaire, l'un des types de mage les plus instables qui existe. Leurs pouvoirs étaient esclave de leurs émotions. S'il énervait, il pouvait brûler les gens autour de lui. Heureusement qu'il était d'un naturel posé et calme et qu'il savait se maîtriser sinon cela ferait bien longtemps que bon nombre de ces templiers seraient morts, notamment cet Avalon... Un sourire étira ses lèvres face à cette pensée. Oui, il ne ferait pas « long feu » ce templier s'il se laissait aller. Il contient un bâillement difficilement tandis que ses yeux se posent sur sa couche avant de secouer la tête. Non. Encore une ou deux heures à étudier et il pourrait dormir tout son saoul.

Mais alors qu'il replongeait dans ses ouvrages, un grondement résonna, faisant écho dans les couloirs empêchant de déterminer d'où il venait. Qahedar fronça les sourcils et releva la tête pour tourner son regard vers la porte qui fermait sa chambre. Il tendit l'oreille dans l'attente de la nouvelle manifestation du bruit. Mais rien. Il haussa alors les épaules. Était-il si fatigué pour qu'il entende des bruits ? C'était impossible qu'il y ait eu un tel bruit. La tours était toujours silencieuse. On pouvait parfois entendre les bruits de pas des sentinelles qui faisaient leur ronde mais rien de plus. Le silence, une fois la nuit tombée, prenait place dans la tours. Alors qu'il allait retourner à ses occupations le grondement se fit à nouveau entendre et un tremblement l'accompagna, d'abord puis prenant de la puissance au fur et à mesure des secondes, forçant Qahedar à retenir les ouvrages qui étaient en équilibre sur son bureau. Le jeune mage se leva. Cette fois, il n'avait pas rêvé. Ce bruit était réel.

Qu'est-ce qu'il se passait ? Suite à cette question, il s'approcha doucement de la porte de la chambre levant la main pour l'ouvrir avant qu'un cri strident ne brise le silence qui s'était à nouveau installé, le forçant à serrer les dents. « Putain de merde... Qu'est-ce qu'il se passe dans cette fichue tour ?! », pensa-t-il alors qu'il ouvrait la porte et sortait dans le couloir attendant un nouveau signe, un nouveau bruit, pour avancer dans la bonne direction.


Dernière édition par Qahedar I. Rahl le Ven 10 Jan - 1:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ɤ REGISTRATION : 29/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 68
ɤ STATUT DU SANG : Noble, digne descendant de la lignée des Ferboys.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Originaire de Sermar, il a vu le jour à Blancherive.
ɤ METIER OU FONCTION : Templier, proche du Chef des Templiers dont il prendra un jour la relève, il le sait.

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 0:39

Dellyn. Juste un prénom, à peine un souvenir. Et pourtant, cette jeune inconnue hantait ses nuits, et lui causait bien du tourment. Il se souvenait de sa longue chevelure brune qui ondulait avec grâce autour de son visage aux traits délicats, de ces sourires timides qu’elle lui lançait parfois, de ses lèvres pulpeuses, auxquelles il aurait volontiers cueilli un baiser. Il ne connaissait rien de cette fille et pourtant, depuis leur rencontre, il ne se passait pas une journée sans qu’il n’y pensât. Mais ce qui l’avait le plus frappé alors, c’était ses yeux. Ses grands yeux clairs, où il avait cru déceler une pointe de nostalgie, et qui eurent le don de le pétrifier sur place, telle une statue de sel, dès que son regard avait l’audace de croiser le sien. Comme si ses prunelles étaient capables de sonder son âme, de lire à travers lui. Cette sorcière lui avait jeté un sort, il n’y avait pas d’autre explication au mal qui le rongeait chaque jour un peu plus. Edwin savait qu’il devait la retrouver pour l’obliger à lever cet envoûtement qui avait pris pleine possession de son âme, mais comment savoir où se terrait-elle à présent ? Etait-il condamné à passer le reste de ses jours dans cet étrange état ?  Non, il ne pouvait décemment vivre ainsi. Car même les femmes qui partageaient sa couche lui paraissaient désormais bien fades en comparaison, ce qui gâchait considérablement son plaisir. Et cela, il ne pouvait l’accepter. Il mettrait un point d’honneur à la retrouver pour qu’elle le libère de son emprise. Il ruminait de telles pensées quand le sommeil le trouva.

Des coups. De plus en plus violents. Quelqu’un… quelque chose se rapprochait dangereusement de lui. Mais il avait beau courir, il ne parvenait jamais à fuir son poursuivant. La peur lui étreignit la poitrine, dans laquelle son coeur tambourinait comme un forcené. Il courrait, mais ses jambes ne répondaient pas aux ordres que lançaient vainement son cerveau. Le monstre fondit sur lui, s’apprêtait à le dévorer quand soudain, un cri le tira de son cauchemar. Le soulagement l’envahit quand il comprit que ce n’était là qu’un simple rêve. Il voulut se rendormir quand il perçut des pas dans le couloir, ce qui était plutôt inhabituel pour l’heure, à moins qu’il n’ait dormi toute la nuit et que l’aube ne se soit déjà levée. Il repoussa les couvertures dans lesquelles il s’était empêtré, sauta au pied du lit, et enfila rapidement une tenue plus adaptée avant de quitter sa chambre pour s’enquérir de la situation. Dans le couloir, des Templiers passèrent devant lui en courant, sans s'arrêter. Que se passait-il donc ? Edwin maudit son sommeil lourd, qui l’avait empêché d’entendre le premier assaut de l’attaque qu’on menait contre eux. Les Mages s’étaient-ils rebellés contre leurs Maîtres ? Cette pensée le tira tout à fait de sa torpeur ; il retourna dans sa chambre pour attraper son épée – sa fidèle Blancherive – et suivit le flot ininterrompu de Templiers qui semblaient tous converger dans la même direction. Et en suivant ses frères d’armes, une question lui traversa l’esprit : où se trouvait Dyllant ? Etait-elle mêlée à cette histoire ? Elle avait tant soif de liberté qu'elle serait sûrement capable de prendre part à toute tentative de fuite élaborée par ses congénères.


Dernière édition par Edwin E. Ferboys le Mar 14 Jan - 20:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarwilhelm
ɤ REGISTRATION : 22/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 324
ɤ STATUT DU SANG : ❝ Wil est de lignage noble, mais a renoncé à son titre en choisissant de devenir Templier.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ Terremer, dans la cité de Yenibohor
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ Gardien en charge de Qahedar, son demi-frère.
ɤ INVENTAIRE : ❝ Une armure de Gardien, signe distinctif de son rang et de sa fonction
❝ Une épée
❝ Une cape de voyage portant le blason des Templiers
❝ Un vieux couteau qui a plus une valeur sentimentale que pécuniaire

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 0:57

holy water cannot help us now.
see they've come to burn our kingdom down.  

Que dire des soirées passées à la Tour, si ce n’est qu’elles étaient toutes pareilles ? Sérieusement. Depuis toutes ces années, toujours la même routine, les mêmes rituels avant d’éteindre les lumières dans les dortoirs des Templiers, et de fermer l’œil pour la nuit. Malgré le fait qu’il ne se passe que très rarement des évènements à gérer, nous autres Templiers avions pour habitude de ne pas dormir sur nos deux oreilles. Nous nous devions, après tout, d’être toujours alertes et prêts à intervenir. Cela faisait plusieurs semaines que j’étais rentré de cette chasse au mage, qui s’était avérée être plus difficile que prévue. Mais les choses se passaient de toute manière, rarement comme prévues dans notre monde, pas vrai ? Si tel avait été le cas, ni Qahedar, ni moi-même ne serions dans cette fichue tour. Le regard planté dans celui de mon opposant, j’attends qu’il déplace son pion. Ce satané Borril prenait toujours un malin plaisir à jouer plus lentement que cela ne lui était réellement nécessaire. Autour de nous dans la salle commune, les collègues parlaient, riaient, chahutaient. Rien de bien inhabituel en somme. Enfin, Borril se décida à jouer. Il bougea son fou, mettant ainsi en danger mon roi. Joli coup, il fallait bien l’admettre. Il me lança un sourire narquois et croisa les bras sur son torse, me défiant ainsi de me sortir de cette fâcheuse situation. Si je pouvais mon pion pour éliminer son fou, j’exposais ma reine. Et si je ne faisais rien, je sacrifiais plus ou moins mon roi. Fichu jeu.

J’étais en intense réflexion quand ce grondement sourd se fit entendre. Je levais le nez, cherchant une explication. Je m’attendais presque à voir Keira et Frewin sortir en trombe du dortoir adjacent, poursuivis par un Arcturus dans un piteux état, gueulant comme un putois après les deux mages, et provoquant ainsi une hilarité générale. Et pourtant, je sentais plus que je ne savais que quelque chose clochait. Ce grondement ne ressemblait pas à celui d’une mauvaise farce. Il y avait quelque chose de plus… Inquiétant, qui s’en dégageait. Déjà, les autres murmuraient. Certains avaient sortis la tête dans le couloir, et les autres n’avaient toujours pas bougé. Ce fut quand un cri strident résonna, que tout le monde se leva d’un coup. Attrapant rapidement le fourreau de mon arme qui gisait à côté de la table de jeu, je le portais à la ceinture de ma tunique avant de sortir à mon tour dans le couloir. Déjà, la plupart des Templiers convergeaient vers l’endroit d’où s’était élevé cet inquiétant cri, tandis que les autres se rendaient dans les dortoirs des mages, pour s’assurer que tout était en ordre.

Sur le chemin, j’arrêtais un jeune Templier qui allait dans la direction opposée à la mienne. « Qu’est-ce qui se passe à la fin ? » lui demandais-je un peu brusquement. Il me dévisagea un instant avant de reprendre sa route, sans prendre la peine de me répondre. Bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t293-wilhem-the-end-is-where-we
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 4:36



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




Dehors, la Tour semblait commencer à se réveiller. Elle ne faisait que remuer, que marmonner dans son sommeil, mais déjà certaines têtes apparaissaient à l'embrasure des portes des innombrables pièces du labyrinthe vertical. L'air était glacial, comme si l'hiver était déjà de retour alors que nous étions à peine entrés en automne ; mais c'était cette odeur bizarre, à peine perceptible, qui était le plus étrange. Mais le sentiment d'attente ne dura pas longtemps ; aussitôt, un flot de Templiers et de têtes curieuses se vomit dans les corridors obscurs. Les torches s'allumaient des mouvements de mains nerveux des Aînés, faisant papilloter mes paupières habituées à la lueur fantomatique des lumières célestes. Je reculai un peu vers l'intérieur, regardant en travers de la porte maintenue entrouverte l'évolution des choses. Le ronronnement des centaines de pas hésitants portés en la direction du mystérieux cri enfla de plus en plus, jusqu'à ce que la nuit ne semblât plus qu'un souvenir et que personne ne puisse espérer être toujours endormi. Je ne voulais peut-être pas me mêler à la foule, mais je voulais savoir. Et surtout, il fallait que je m'assure de la sécurité de l'unique personne que j'étais sûre d'apprécier entre ces murs de pierre noire.

J'étais à peine sortie que le courant de chair et d'os m'emporta. Sur la pointe des pieds, je tentais vainement de repérer un visage en lequel je faisais confiance, mais j'étais trop petite par rapport à la majorité de mes compatriotes, et j'étais dans l'incapacité de m'arrêter plus d'une demi-seconde. Alors je ne fis que suivre, piquant des bribes de conversations çà et là. Si l'atmosphère demeurait pesant et tendu, ce n'était plus que comme le souvenir d'un cauchemar angoissant, comme les simples empreintes des sensations désagréables éprouvées quelques minutes plus tôt superposées à la frénésie de la curiosité. « Quelqu'un est encore mort » en disait quelques-uns. « Suicide », juraient certains. « Ça doit être Keira qui a réussi à sortir de la Tour, enfin », espéraient d'autres. Et au fond de moi, j'avais beau tenter de me convaincre que tout cela était impossible, je n'avais que cette excitation proche de la fébrilité que quelque chose était peut-être arrivé qui pourrait changer notre destin tout tracé, quelque chose qui pouvait enfin arriver en ce sanctuaire de répétitivité.

Et soudain, tout arrêta.

Je n'étais pas certaine si c'était juste un bouchon ou si nous étions arrivés à destination ; j'avais juste été écrasée contre mon voisin d'en face qui insulta ma maladresse et jeta le mauvais œil sur la barbe de ma grand-mère. J'allais répondre lorsqu'une file de Templiers nous bouscula pour s'ouvrir un passage. L'heure semblait grave. Autour, les rumeurs roulaient de plus en plus vite, toutes plus inquiétantes les unes des autres. Wanda jura même que j'avais tué quelqu'un sous la frustration de mes talents inexistants, mais je coupai son élan en lui faisant remarquer que j'étais là avec eux. Je m'attendis à un air coupable, mais elle se contenta d'ignorer tout simplement ma présence. Il fallait bien que je m'habitue. Je remarquai alors Edwin, le regard hagard devant une porte un peu plus loin. Je jouai des coudes entre les jurons jusqu'à me retrouver environ à sa hauteur.

"J'espère que tu sais ce qui se passe, maugréai-je, sinon je lance une chaise par la fenêtre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatarjusticeadmf
ɤ REGISTRATION : 18/11/2013
ɤ PARCHEMINS : 1500
ɤ STATUT DU SANG : Noble ɤ Avalon est née dans une famille noble, les Scalesinger. C'est une des familles bannerets des Dummers. Ils sont surtout connus pour la beauté de leurs arcs.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Avalon est née à Blancherive dans la contrée de Sermar. Néanmoins, elle a quitté sa demeure à l'âge de huit ans. Elle n'en a donc que peu de souvenirs.
ɤ METIER OU FONCTION : Avalon se fait passer pour un homme ɤ Templier depuis cinq années au cercle des Mages.
ɤ INVENTAIRE : ɤɤɤ

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 11:29


 Intrigue numéro 1


The devil is inside.


Le silence de la nuit est effrayant autour de la tour des Mages. Aucun animal émettant un glapissement ne vient le trahir. Aucun humain non plus d’ailleurs. Personne n’est autorisé à approcher la Tour, et ceux qui s’y sont attelés ont bien mal fini. Mon regard traversant la fenêtre, je rêve d’ailleurs. Depuis quelques jours, l’envie de sortir de cette Tour me tiraille les entrailles. J’ai envie d’aller découvrir ce monde que j’ai abandonné, que j’ai laissé derrière moi pour une cause que je croyais juste. Que je crois toujours juste. Mais est-ce vraiment le cas ? Je tends l’oreille. Le silence règne également dans la Tour. La plupart des mages doivent déjà être en train de dormir. Néanmoins, il faut toujours être aux aguets, sur le qui-vive. C’est exténuant, et pourtant, je ne trouverai pas le sommeil avant deux bonnes heures. Le temps est mon ennemi dans cette tour. On peut s’occuper, on peut tenter de le tuer, il en reste long. Diablement long. Alors que je ferme les yeux pour commencer à me reposer, un grondement résonne. Les murs, le sol tremblent. D’un saut sûr et maîtrisé, je me lève. Qu’est-ce que c’est encore ? Je tends une deuxième fois l’oreille, mais c’est bien inutile. Tout tremble, j’ai même l’impression que je tremble également. D’où vient cet assourdissant bruit ? D’où viennent ces spasmes qui secouent nos âmes ? N’ayant pas ôté mon armure, j’attrape vite mon arc et mes flèches. Quoi que ce soit, je reste persuadée qu’il faudra se battre. Je tente de me frayer un chemin dans ma minuscule chambre. Le sol tremble, rendant le déplacement difficile. Quoi que ce soit, ça ne peut être que mauvais. Voilà alors la pensée qui traverse mon esprit. Je parviens enfin à ouvrir ma porte. Du monde. Du monde. Des Templiers et des Mages vont dans tous les sens. La panique semble avoir envahi la tour d’Alcahar. N’ayant jamais eu l’habitude de céder bêtement à la panique, je cherche une direction à prendre lorsque j’entends un cri. Strident. Déchirant le silence la nuit. Des frissons parcourent mon corps, mais je ne m’y attarde guère. Atteindre la source de ce cri. Voilà alors ma seule préoccupation. Je tente de me frayer un chemin par les mages. Ils étaient là, attendant... mais qu’attendaient-ils au juste ? Je tentais de reconnaître leurs visages. Je les connaissais presque tous, et je voulais m’assurer que tout le monde était là. Je continue à avancer lorsqu’un bouchon se forme. Que se passe-t-il encore ? Je ne parviens pas à comprendre pourquoi tout le monde reste prostré au même endroit ? « Les mages ! Laissez-nous passer ! » Ma voix forte et puissante se fait immédiatement entendre. Un boyau se crée entre deux rangées de mages. Certains templiers sortent des rangs pour avancer encore. Je les suis... Pourquoi n’y a-t-il eu qu’un seul cri ? J’écrase quelques pieds, entends des grognements de peur et de contestation, mais je n’y fais guère attention. À présent, il faut trouver l’origine du Mal qui a pénétré la Tour. Sur mon chemin, j’aperçois Wilhelm. C’est un Templier que je connais bien, je m’approche alors de lui. « Wilhelm, ça ne me dise rien qu’y vaille. Viens ! » Je lui attrape alors le bras, et nous voilà repartis dans une course effrénée. Elle est difficile parce que certains mages n’ont pas compris la consigne. Tout d’un coup, un autre blocage. Encore ? Tenant toujours Wilhelm, je tente de me frayer un chemin. Tous les Templiers sont réunis au même endroit. Nous avons tous reconnu cet endroit comme étant proche du mal. Mes yeux cherchent une tête encore connue... « Edwyn ! » Je joue alors des coudes pour pouvoir me frayer un petit passage. Certains mages tremblent de peur, surtout les plus jeunes. Ils ne savent pas tout ce que ce grabuge signifie. Nous non plus quand j’y pense. Je reprends un peu mon souffle, et me retrouve alors entourée d’Edwin et de Wilhelm. Je tente de parler, mais impossible de me faire entendre. Le bruit venant des mages est bien trop important... « SILENCE ! » Mon regard croise celui de Qahedar. Il n’a donc rien à voir avec tout ça... c’est un bon point. Le silence s’installe un peu, malgré encore la présence de chuchotements créant une ambiance inquiétante. « Avez-vous remarqué si un mage manquait ? Avez-vous vu quelque chose d’inhabituel ? » Pour le moment, il faut chercher quel mage pourrait être à l’origine de ce vacarme. Ça ne peut être que l’œuvre du mal.

________________________

Fight and conquer.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatarwilhelm
ɤ REGISTRATION : 22/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 324
ɤ STATUT DU SANG : ❝ Wil est de lignage noble, mais a renoncé à son titre en choisissant de devenir Templier.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ Terremer, dans la cité de Yenibohor
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ Gardien en charge de Qahedar, son demi-frère.
ɤ INVENTAIRE : ❝ Une armure de Gardien, signe distinctif de son rang et de sa fonction
❝ Une épée
❝ Une cape de voyage portant le blason des Templiers
❝ Un vieux couteau qui a plus une valeur sentimentale que pécuniaire

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 12:18

holy water cannot help us now.
see they've come to burn our kingdom down.  

Tout ce brouhaha avait tiré les dormeurs de leurs sommeils. Alors ils s’agglutinaient là, dans les couloirs, rendant tout déplacement difficile. Ils murmuraient, établissant diverses théories quant aux évènements qui étaient en train de se produire. De nouveau, j’avais intercepté un Templier qui revenait des quartiers des plus jeunes mages. Il me confia que tous répondaient présents. Inquiet, je cherchais mon frère du regard. Je priais les Trois pour qu’il ne soit pas la cause –ou une victime- de  ce désordre. Même si, grâce au lien que nous partagions, je saurai s’il venait à lui arriver malheur, cela ne m’empêchait pas d’être sur mes gardes. A peine avais-je commencé à scruter les visages, que déjà, Avalon arrivait à mes côtés, me confiant son inquiétude à propos de tout ce bordel. Je fronçais les sourcils, prenant un air beaucoup plus sérieux qu’à mon habitude. « Moi non plus. » soufflai-je alors que le Templier m’embarquait avec lui par le bras. Je ne protestais pas. Après tout, je n’allais pas rester planté devant la salle commune à gober les mouches en espérant que tout s’arrange tout seul.

Avalon nous fraya un chemin parmi la foule déjà trop dense, tandis que je me laissais simplement traîner. Avec un peu de bonne volonté, j’aurai pu, moi aussi jouer des coudes et pousser un peu tout le monde, me servant de ma carrure bien plus imposante que celle du frêle Avalon, mais il faisait bien son boulot. Je repérais d’autres Templiers, tous réunis au même endroit. En un rien de temps, nous les avions rejoints. Il y avait Edwin, et la petite Dyllant était à ses côtés, visiblement dans le même état de questionnement que nous tous. Les bruits de conversations alentours gagnaient en intensité, rendant toute tentative de communication assez vaine. C’est alors qu’Avalon décide de demander à sa manière, que tout le monde se taise. Le silence qui suivit fut presque religieux, seuls quelques murmures distants se faisant encore entendre. Je secouais la tête. « Aux dernières nouvelles, les plus jeunes étaient dans leurs dortoirs. » maugréai-je en croisant les bras sur mon torse. Où était l’archimage quand on avait besoin de lui ? Bon dans un premier temps, il nous fallait dégager les couloirs, et faire en sorte de repérer quel mage était manquant, ou qui était la cause de tout ça. Du coin de l’œil, j’avais aperçu mon frère, et lâché un soupir de soulagement. Mais l’heure n’était pas propice pour baisser sa garde. « Il faut les rassembler dans la salle à manger, faire l’appel, s’assurer qu’il ne manque personne. On a pas besoin d’eux dans les couloirs. » dis-je en effectuant un geste de bras. Ils ne seront qu’une gêne dans nos recherches, et resteront en danger en étant aussi exposés.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t293-wilhem-the-end-is-where-we
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 13/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 64
ɤ STATUT DU SANG : Noble
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Terremer
ɤ METIER OU FONCTION : Mage

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 10 Jan - 13:19

The devil is inside




L'effervescence avait pris possession de la tour du cercle. Les mages observaient, courraient, essayant de trouver l'origine de ces grondements et de ce cri tandis que certains apprentis tremblaient de peur dans un coin. Qahedar jeta un regard circulaire, espérant trouver son frère dans la cohue générale mais, rien. Aucune trace. Il se décida alors à arpenter les alentours à la recherche de son frère. Mais il se retrouva vite bloqué par une masse de gens. Qu'est-ce qu'il se passait ? Bougez-vous...  Alors qu'il s’apprêtait à se faire un chemin à travers la foule, Avalon arriva avec son autorité habituelle, il se fit un chemin à travers les gens « Les mages ! Laissez-nous passer ! », hurla-t-il en jouant des coudes pour avancer. Qahedar en profita pour s'infiltrer dans la brèche et le suivre. Il entendait les conversations autour de lui, les hypothèses que les gens évocaient. « Un mort ? » « Quelqu'un a perdu la tête ? » « Et si quelqu'un avait réussi à s'échapper ? »... Il pouvait entendre de l'espoir dans cette dernière phrase et le jeune homme eut un sourire. Non. C'était impossible. Ce n'était pas le bon jour, pas le bon moment pour cela. Quelqu'un d'un temps soit peu réfléchi le savait. Les templiers revenaient d'une mission pour capturer un nouveau mage et ils étaient sur leur garde. C'était à chaque fois la même chose quand ils revenaient de mission et n'importe qui de la tour, n'importe quel mage, le savait. Alors, non. La possibilité qu'un mage se soit fait la malle était faible, voir inexistante.

Arrivé devant une deuxième masse de gens, Qahedar observa les gens et croisa le regard d'Avalon qui était avec Edwin et Wilhelm. Une lueur passa dans son regard. Tiens ? Pensait-il qu'il était responsable de ce grabuge avant de le voir ici ? Peu importe. Ses yeux finirent par observer son frère. Il n'avait rien. Il était sain et sauf et un soupir de soulagement le pris. Il s'approcha doucement de son frère. Espérant glaner quelques informations qui pourraient lui être précieuses sur ce qu'il se passait. « Il faut les rassembler dans la salle à manger, faire l’appel, s’assurer qu’il ne manque personne. On a pas besoin d’eux dans les couloirs. », prononça son frère en faisant un geste dans la direction des mages. Non... Les mages et lui pouvaient être utiles aux templiers. Quoiqu'il se passait, ce n'était pas quelque chose d'habituel, c'était quelque chose de dangereux. Il inspira un grand coup, prit son courage à deux mains et attrapa le bras de Wilhelm afin d'attirer son attention. Il murmura à son oreille afin que lui seul puisse l'entendre car il savait très bien que si quelqu'un d'autre entendait ce qu'il disait, cela pourrait se retourner contre lui. « Wilhelm... Ne nous enferme pas comme ça. Nous pouvons vous être utiles ! Pas les apprentis, c'est bien trop risqué, mais nous, les mages, nous pouvons vous venir en aide... », sa voix s'était peu à peu éteinte tout au long de sa phrase. Il avait peur de la réaction de son frère. Il lui faisait confiance mais, au final, était-il plus un templier ou son frère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ɤ REGISTRATION : 29/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 68
ɤ STATUT DU SANG : Noble, digne descendant de la lignée des Ferboys.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Originaire de Sermar, il a vu le jour à Blancherive.
ɤ METIER OU FONCTION : Templier, proche du Chef des Templiers dont il prendra un jour la relève, il le sait.

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 11 Jan - 20:46

Edwin se rendit rapidement à l’évidence ; personne ici ne connaissait la cause d’un tel chahut, pas plus qu’ils ne comprenaient ce qu’il se passait. Mais le jeune homme était convaincu d’un fait, le Mal s’était sournoisement immiscé parmi eux. L’ombre qui approchait furtivement à sa droite lui fit tourner la tête et malgré l’ampleur de la situation, un sourire étira subrepticement ses lèvres quand son regard croisa celui de Dyllant. Le Templier aimait beaucoup cette petite (ses talents médiocres en Magie y étaient certainement pour beaucoup dans l’affection qu’il lui portait) et il fut soulagé de constater qu’elle n’était pas trempée dans cette histoire, de quelle nature qu’elle fût.

Il haussa les sourcils devant la menace qu’elle lui lançait, et qui eut le mérite de lui arracher un nouveau sourire. « Et en quoi cela t’avancera-t-il ? », lui répliqua-t-il gentiment avant de répondre d'un air grave à sa question. « L’ennemi s’est glissé dans nos murs. » Il prit son visage entre ses mains et du bout des doigts, cala une de ses mèches folles derrière son oreille. « Dyllant, va t’enfermer quelque part ; trouve une cachette et restes-y. Je viendrais te chercher quand tout sera fini, mais ne t’avise pas d’en sortir avant mon arrivée, tu m’entends ? Et ne discute pas. » anticipa-t-il, certain qu’elle allait contester son ordre. Après tout, c’était compréhensible. Il était si rare qu’il se passe quelque chose ici, et pour une fois que c’était le cas, il voulait l’en priver. Mais c’était pour son bien, il tenait à la savoir en sécurité. Il ne pourrait pas se concentrer à son maximum s’il s’inquiétait à son sujet.

Une voix familière dans son dos l’interpella, et il détourna son attention de Dyllant pour la concentrer sur les nouveaux arrivants, Wilhem et Avalon. Ce dernier s’empressa d’intimer le silence aux Mages qui se bousculaient pour tenter d’apercevoir quelque chose. « Avez-vous remarqué si un mage manquait ? Avez-vous vu quelque chose d’inhabituel ? » Edwin n’osa pas répondre que deux minutes auparavant, il dormait encore. « Aux dernières nouvelles, les plus jeunes étaient dans leurs dortoirs. Il faut les rassembler dans la salle à manger, faire l’appel, s’assurer qu’il ne manque personne. On n’a pas besoin d’eux dans les couloirs. » Qahedar, qui les avait rejoint, murmura quelque chose aux oreilles de son frère. Edwin fronça les sourcils ; quelles paroles sournoises lui soufflait-il ? Par précaution, il bouscula légèrement le Mage pour l’éloigner du Templier. « Retourne au dortoir ! », lui ordonna-t-il avant de se tourner vers Wilhem. « Nous n’avons pas le temps de tous les rassembler et de les compter. Il y a quelque chose ici, et nous devons le trouver avant que ce ne soit lui qui nous trouve. Il faut les disperser, que chacun retourne à son dortoir. » Edwin ne tenait pas particulièrement à les voir tous réunis dans la même pièce, ils pourraient tirer profit du chaos ambiant pour élaborer un plan pour s’échapper. Et sur ces mots, il tira son épée hors de son fourreau. « Que les Mages ici présents retournent dans leur dortoir, et qu’ils n’en sortent sous aucun prétexte ! Chaque Mage surpris à vagabonder dans les couloirs sera tué sur le champ ! », gronda-t-il à la foule qui s’amassait à leurs côtés. La menace n’était évidemment pas réelle, mais la peur était encore le meilleur moyen d’obtenir leur obéissance.


Dernière édition par Edwin E. Ferboys le Dim 12 Jan - 3:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 12 Jan - 0:04



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




Mon grand frère Templier par intérim retint un rire devant ma menace pourtant bien tachetée de sincérité. J'eus d'abord le réflexe de me mettre sur la défensive, mais en y pensant, je ne devais pas être très crédible ; en chemise de nuit, les cheveux emmêlés partant dans tous les sens et les yeux creusés de cernes, j'avais plus l'air d'une vieille folle que de la voix de la sagesse. Ou d'une enfant venant de faire un cauchemar, ce qui n'était en fait pas très loin de la réalité. Il n'était lui-même pas en armure, ce qui ne me réjouit pas autant que prévu, car ça répondait à ma question avant même que je ne finisse de la poser ; personne ici ne savait exactement ce qui se passait.

"Et en quoi cela t’avancera-t-il ? se moqua Edwin.

- J'vais t'faire bouffer ton bouclier, j'te jure, ricanai-je.

Mais c'est un air grave que mon ami reprit, coupant court au temps des plaisanteries. Je n'allais pas aimer ce que j'allais entendre.

"L’ennemi s’est glissé dans nos murs."

Comme la lame d'une hallebarde tombant sur le cou d'un condamné. Ce fut comme si ses mots avaient été capables d'absorber tous les bruits du chahut, même s'il les avait prononcés tout bas. Je déglutis difficilement, tentant d'assimiler l'information peu réjouissante. Mon réveil brutal était-il une simple coïncidence... ou avais-je su que le danger était proche ?

"Comment..? articulai-je."

Il prit mon visage entre ses mains, comme il avait l'habitude de le faire lorsqu'il allait m'annoncer quelque chose de particulièrement désagréable. Comme le jour où j'avais appris le décès de Zyra et d'Alexander. Si ses paumes chaudes étaient familières, j'étais déjà préparée à recevoir un coup de poing mental.

"Dyllant, va t’enfermer quelque part ; trouve une cachette et restes-y, m'ordonna-t-il d'une voix ferme alors qu'il passait une mèche derrière mon oreille. Je viendrai te chercher quand tout sera fini, mais ne t’avise pas d’en sortir avant mon arrivée, tu m’entends ? Et ne discute pas."

Je me retirai de son étreinte avec plus de violence que je ne le voulais à la base.

"Ta mère que je vais rester les bras croisés alors que vous allez risquer vos vies sans même savoir exactement ce qui se passe ! rugis-je. Tu m'connais mieux que ça. J'vais discuter si je trouve que ton argument est con.

Il n'eut pas le temps de répondre que déjà, ses compagnons Templiers demandèrent son attention, coupant court à notre discussion. Certains étaient appréciables, mais d'autres me lancèrent des regards peu amicaux ; ma proximité avec certains gardiens de la Tour n'était pas très bien vue, autant chez les mages que chez eux-mêmes. Je restai donc en retrait, décidée à ne pas me laisser décaper aussi facilement ; j'attendrais dix heures que leur conversation ne se finisse s'il le fallait, tant qu'on acceptait de me livrer une raison valable de me planquer. Heureusement, leur petit cocus - rejoint par Qahedar, un Érudit - ne dura pas aussi longtemps. Ce n'était par contre pas pour me réjouir. Je vis Edwin tirer son épée dans les airs et tonner d'une voix forte et autoritaire :

"Que les Mages ici présents retournent dans leur dortoir, et qu’ils n’en sortent sous aucun prétexte ! Chaque Mage surpris à vagabonder dans les couloirs sera tué sur le champ !"

C'eut l'effet voulu sur la foule. Mais moi, moi je restai sur place, un regard noir pesant sur mon ami. Sa demande eut l'effet d'un ultimatum qui ne me plaisait guère. Je le fusillai pendant de longues secondes, la mâchoire bloquée en une expression rageuse, avant de tourner les talons sèchement. C'était sa manière de m'empêcher d'argumenter ? Je claquai la porte la plus près, les poings si serrés que je m'en fis mal aux paumes. S'il pensait se débarrasser de moi aussi facilement, s'il pensait qu'il pouvait me cacher une information peut-être vitale, s'il pensait qu'il avait le droit de se jeter en plein cœur d'un danger dont il ne connaissait rien...

Je me laissai lourdement retomber, dos contre le mur. Et posai mon oreille contre la porte, écoutant avec attention la suite des événements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatarwilhelm
ɤ REGISTRATION : 22/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 324
ɤ STATUT DU SANG : ❝ Wil est de lignage noble, mais a renoncé à son titre en choisissant de devenir Templier.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ Terremer, dans la cité de Yenibohor
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ Gardien en charge de Qahedar, son demi-frère.
ɤ INVENTAIRE : ❝ Une armure de Gardien, signe distinctif de son rang et de sa fonction
❝ Une épée
❝ Une cape de voyage portant le blason des Templiers
❝ Un vieux couteau qui a plus une valeur sentimentale que pécuniaire

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 12 Jan - 1:34

holy water cannot help us now.
see they've come to burn our kingdom down.  

Nous avions besoin de dégager les couloirs, de mettre les mages à l’abris. Je savais d’expérience que mes collègues n’étaient pas aussi laxistes que moi à l’égard des détenteurs de pouvoirs. Loin de là. Tout ce que je voulais, c’était avoir le champ libre pour trouver la source de ce vacarme et régler cette histoire au plus vite. Comme je pouvais m’y attendre, Qahedar s’approcha sans doute pour essayer de glaner des informations. J’ai bien peur que sa quête ne soit inutile au possible. Il fallait qu’on éclaircisse toute cette histoire au plus vite. Suite à ma remarque, mon frère s’approcha pour me murmurer quelque chose. J’étais on ne peut plus d’accord avec lui. J’acquiesçais légèrement. « Je sais, mais il faut qu’on puisse circuler librement. » répondis-je en murmurant. Bien sûr que les mages aguerris allaient pouvoir montrer leur utilité, bien sûr que nous n’allions pas mettre les apprentis en danger. « Il faut qu’on- » nous fûmes interrompus par Edwin qui bouscula mon frère en le poussant légèrement, lui ordonnant de retourner dans ses quartiers. Piqué au vif par son attitude, j’attrapais vivement son bras avant de le relâcher un peu brusquement, lui offrant un regard noir suintant de mépris. J’avais toujours été protecteur envers mon frère, et malgré le fait qu’il était aujourd’hui capable de se défendre seul, je ressentais toujours ce besoin de le défendre pour un oui ou pour un non. Depuis le temps, Edwin devrait avoir compris qu’on ne touchait pas à Qahedar sans avoir affaire à moi.

Si les circonstances avaient été différentes, je lui aurai clairement réexpliqué entre quatre yeux. Mais nous n’avions clairement pas le temps. Encore une fois, l’avis d’Edwin divergeait du mien. Il pensait qu’on pouvait se passer de l’aide des mages. Je n’étais pas persuadé qu’il soit dans le juste. Il tira son épée de son fourreau, avant d’ordonner à chaque mage de retourner à son dortoir, allant jusqu’à les menacer de mort s’ils mettaient un nez dehors. « Les plus expérimentés peuvent nous aider ! On ne sait même pas ce qu'on va devoir affronter ! » sifflais-je. Les Trois seuls savaient quel genre d’abomination avait fait surface. Ce n’était peut-être rien du tout, peut-être finalement une farce qui avait réellement mal tourné – oui j’avais toujours ce genre d’espoir – mais disons qu’en cas de combat, les lance-flammes ou autres pouvoir offensifs ne seraient pas malvenus.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t293-wilhem-the-end-is-where-we
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 13/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 64
ɤ STATUT DU SANG : Noble
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Terremer
ɤ METIER OU FONCTION : Mage

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 12 Jan - 2:59

The devil is inside





Il fixa son frère attendant sa réponse avec impatience. Il savait qu'il avait raison. Il le savait et Wilhelm aussi. Ces bruits qu'ils avaient entendus n'étaient pas encore identifiés et ils avaient besoin les uns des autres. Dans ce genre de situation, les mages et les templiers devaient s'entraider mais ces derniers ne leur faisaient pas encore assez confiance pour leur laisser leur « liberté ». Espérons que cela change pour cette situation. Son frère acquiesça et Qahedar soupira de soulagement .« Je sais, mais il faut qu’on puisse circuler librement. » répondit-il en murmurant. Le jeune mage approuva. Bien sur mais il fallait aussi amener les plus jeunes en sécurité et demander aux mages lesquels étaient prêts à risquer leur vie. « Il faut qu’on- », le templier s'interrompit alors que Qahedar était bousculé par Edwin qui lui ordonna de retourner aux dortoirs. Le jeune mage serra les poings. Il ne devait pas répliquer. Il ne devait surtout pas lui envoyer un sort, ne pas lui cramer sa gueule de jeune premier. Alors il enfonça ses ongles dans sa peau afin de se concentrer sur sa douleur en oubliant la colère qui l'avait pris. Wilhelm attrapa vivement le bras du jeune templier avant de le lâcher et de lui lancer un regard dur. Son frère était toujours là pour le protéger. Même maintenant, et cela réchauffa le cœur du mage. Il pouvait toujours compter sur lui.

« Que les Mages ici présents retournent dans leur dortoir, et qu’ils n’en sortent sous aucun prétexte ! Chaque Mage surpris à vagabonder dans les couloirs sera tué sur le champ ! » Des menaces... Est-ce que ce serait toujours ainsi entre les mages et les templiers ? Des menaces lancées et des rancœurs enfouis prêtes à exploser. Si Edwin espérait qu'il lui obéisse, il se trompait lourdement. Il n'était pas du genre à écouter un templier et encore moins celui-là... « Les plus expérimentés peuvent nous aider ! On ne sait même pas contre quoi on va devoir affronter ! », siffla Wilhelm à Edwin, permettant à ceux qui étaient les plus proches d'entendre ses paroles. Dont Qahedar. Un sourire narquois naquit sur ses lèvres. Il sentit un sentiment de petite vengeance envers le jeune templier. Vas-tu défier mon frère ? Vas-tu prendre le temps d'un débat inutile pour montrer qui a la plus grosse ? Mais au fond, même s'il se sentait fière que son frère prenne son partie. Il savait surtout qu'il avait raison. Edwin devait mettre de côté sa haine pour les mages et leur faire confiance afin qu'ils les aident. Il savait qu'il ne devait pas, que cela n'aiderait pas mais il voulait prendre la parole. Tout en posant sa main sur son épaule, il murmura d'abord quelque chose à Wilhelm, discrètement, « Merci mon frère... » Il le remercia pour l'avoir soutenu mais aussi pour continuer à la protéger Il tourna ensuite son visage vers le jeune templier, parlant d'une voix calme et sûre « Je ne veux pas m'enfuir. Je veux juste survivre. Et vous aider ici et maintenant est, pour moi, le meilleur moyen. Si je propose mon aide, ce n'est ni une ruse, ni quoique ce soit d'autre. Je ne veux pas que des gens auxquels je tiens soient blessés et encore moins mon frère. » Je laisse un blanc après mon petit discours espérant qu'ils me croient. Je les regarde dans les yeux, Avalon, Edwin, afin de leur montrer ma sincérité.  Ce n'est pas un piège, pas cette fois, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarjusticeadmf
ɤ REGISTRATION : 18/11/2013
ɤ PARCHEMINS : 1500
ɤ STATUT DU SANG : Noble ɤ Avalon est née dans une famille noble, les Scalesinger. C'est une des familles bannerets des Dummers. Ils sont surtout connus pour la beauté de leurs arcs.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Avalon est née à Blancherive dans la contrée de Sermar. Néanmoins, elle a quitté sa demeure à l'âge de huit ans. Elle n'en a donc que peu de souvenirs.
ɤ METIER OU FONCTION : Avalon se fait passer pour un homme ɤ Templier depuis cinq années au cercle des Mages.
ɤ INVENTAIRE : ɤɤɤ

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 12 Jan - 14:35


 Intrigue numéro 1


The devil is inside.


Le silence avait peu à peu pris la place du vacarme. Les mages se regardaient pour tenter de déceler le vice et le mal dans les yeux de l’un des leurs. C’était peine perdue pour moi. Celui qui avait perdu toute réalité et qui s’était laissé aller au Mal le plus ténébreux n’était déjà plus parmi eux. Il occupait une pièce de la tour du Cercle. Reste à savoir laquelle. Ce Tour peut être un vrai labyrinthe. Peut-être faudrait-il disperser tous les Templiers pour pouvoir le trouver plus rapidement. Et s’il profitait de cette dispersion pour s’attaquer à un Templier resté seul ? Je ne me pardonnerai jamais la mort de l’un des mieux. Ce serait comme l’envoyer dans la gueule du loup, et il en était hors de question.  « Les plus expérimentés peuvent nous aider ! On ne sait même pas ce qu'on va devoir affronter ! » Les jeunes Mages n’avaient pas encore développé assez leurs pouvoirs pour faire un tel bruit assourdissant et puissant. Mais qui ? N’ayant aucun mage à ma charge propre, je ne pouvais être inquiète de la suite. Mais qu’en était-il de mes compagnons d’armes ? Est-ce que l’un d’entre eux ressentait déjà la malédiction qui s’était abattu sur son petit protégé. Je doute qu’il ait la force de nous en faire part. Nous le trouverons... nous te trouverons mage. Qui que tu sois. « Il faut les rassembler dans la salle à manger, faire l’appel, s’assurer qu’il ne manque personne. On a pas besoin d’eux dans les couloirs. » Faire l’appel était une bonne option, mais en avions-nous le temps ? Les murs tremblaient encore un peu, même si les bruits avaient cessé. Le mage avait-il repris ses esprits ? Rien n’était moins sûr. Peut-être se préparait-il pour attaquer... Je déteste ne pas savoir ce qui je passe. J’ai l’impression de diriger à l’aveugle, et ce n’est clairement pas une situation enviable. Je lis dans les yeux de Wilhelm le même doute. Parquer les mages est-il réellement une bonne solution ? Alors que je m’apprêtais à demander aux mages d’aller dans la grande salle à manger sans bruits et panique, Qahedar vint de nouveau mettre son nez dans nos affaires. Pour qui te prends-tu ? Tu n’as rien à faire ici. C’est un problème qui concerne les Templiers, et non les mages. Il ne peut pas ne pas voir mon regard noir. Néanmoins, par respect pour Wilhelm, je ne lui envoie pas une critique acerbe. Je le vois juste glisser quelques mots dans l’oreille de son frère. Penses-tu pouvoir nous être utile Mage ? « Retourne au dortoir ! » Edwyn était alors de mon avis. Aucun mage ne pouvait être une aide, ils seront plutôt un poids dans la chasse qui nous attend. Je salue discrètement Edwyn alors que je vois le regard noir que Wilhelm lui adresse. C’était prévisible. Le grand Templier n’apprécie guère que l’on attaque son frère verbalement. Ils sont proches, et Wilhelm tient au bien être de son petit frère. Moi aussi mon frère... J’aurais tant aimé vous protéger. « Nous n’avons pas le temps de tous les rassembler et de les compter. Il y a quelque chose ici, et nous devons le trouver avant que ce ne soit lui qui nous trouve. Il faut les disperser, que chacun retourne à son dortoir. » Quelque chose. Mais quoi ? Cette question ne cessait de frapper chaque recoin de mon esprit. Nous sommes entraînés pour faire face à n’importe quelle forme de magie, mais cela semblait bien puissante. Tous les Templiers pouvaient le ressentir au plus profond de son âme. C’était un mal auquel nous avons été rarement confrontés. Sommes-nous prêts ? Bien sûr ! Nous lutterons jusqu’aux derniers. Cette pensée alors me ragaillardit et j’écoute alors Edwyn donner des ordres aux pensionnaires de cette Tour après avoir tiré son épée de son fourreau. « Que les Mages ici présents retournent dans leur dortoir, et qu’ils n’en sortent sous aucun prétexte ! Chaque Mage surpris à vagabonder dans les couloirs sera tué sur le champ ! » La menace avait été efficace. Les mages commençaient à se disperser. D’un regard inquisiteur, je les regardais tous passer devant nous un par un. Aucun ne devait se cacher dans un recoin de la Tour. Pour faire quoi ? Aider le mage qui avait perdu l’esprit ? Il en était bien hors de question ! Nous allons l’aider... Oh oui l’aider. Certains ne semblaient pas vouloir partir... Je suis sur le point de les sermonner lorsque j’entends la voix puissante de Wilhelm.  « Les plus expérimentés peuvent nous aider ! On ne sait même pas ce qu'on va devoir affronter ! » Je ferme de nouveau la bouche. Bien évidemment, je suis d’accord avec lui. Cette chose qui agite la Tour nous est inconnue. Mais sommes-nous prêts à leur faire confiance ? Si Wilhelm a une relation priviligiée avec Qahedar et Edwyn avec Dyllant, je n’en ai avec aucun mage. Je n’ai pas cherché à m’attacher, pourquoi le ferai-je aujourd’hui ? Je sonde quelques instants les yeux de mon compagnon d’armes depuis de nombreuses années. Il avait l’air sûr de lui. Je suis alors tentée de lui faire confiance. « Je ne veux pas m'enfuir. Je veux juste survivre. Et vous aider ici et maintenant est, pour moi, le meilleur moyen. Si je propose mon aide, ce n'est ni une ruse, ni quoique ce soit d'autre. Je ne veux pas que des gens auxquels je tiens soient blessés et encore moins mon frère. » Ruse. Ce mot résonne dans mon esprit. J’ai peur qu’un des mages profite du tumulte ambiant pour s’enfuir. Ne serait-ce pas le moment pour tenter une évasion ? Bien sûr que si ! Que dire... Le regard de Qahedar passe à travers celui de tous les Templiers. Pour qui se prend-t-il...

« Écoute Edwyn, Wilhelm a raison. Nous sentons tous que ce qui vient de s’abattre sur la Tour nous est inconnu. Trouver le Mage ou la source du mal est notre priorité. Agissons rapidement avant que nous devions la cible d’attaques.» J’ancre quelques secondes mon regard dans celui d’Edwyn. Il doute, comme moi. Pouvons-nous vraiment leur faire confiance ? Je tourne mon regard vers Qahedar. Malgré sa timidité, il sait se faire entendre auprès des autres mages. « Écoutez moi bien Qahedar. Vous êtes peu nombreux à pouvoir nous apporter une réelle aide. Nous n’avons pas besoin de boulets à nos chevilles pour avancer. Galvanise les meilleurs mages de la Tour. Ceux qui seront inutiles, je n’hésiterai pas à leur trancher la gorge. C’est clair ? » Contrairement à la menace d’Edwyn quelques minutes auparavant, la mienne est réelle. Je n’accepterai pas que quoi que ce soit nous empêche d’agir. Je me retourne alors vers les autres Templiers. « Écoutez... deux choix s’offrent à nous. Soit nous nous regroupons en petits groupes pour partir à sa recherche dans la tour. Soit nous restons tous groupés et avançons comme un seul Homme. La première solution me paraît préférable, même si elle s’avère être plus dangereuse.» Je n’ai nullement envie de leur imposer mon choix. Je n’ai absolument aucune légitimité à le faire de toute façon. « Nous n’avons pas trois heures pour réfléchir. Sa force grandit.» Ils doivent le sentir comme moi. Who are you Evil ?

________________________

Fight and conquer.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatar
ɤ REGISTRATION : 29/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 68
ɤ STATUT DU SANG : Noble, digne descendant de la lignée des Ferboys.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Originaire de Sermar, il a vu le jour à Blancherive.
ɤ METIER OU FONCTION : Templier, proche du Chef des Templiers dont il prendra un jour la relève, il le sait.

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 12 Jan - 17:55

L’intervention d’Edwin ne fut pas vraiment du goût de Wilhem, qui le lui fit clairement comprendre en le saisissant brutalement par le bras tout en lui jetant un regard mauvais. Si ses yeux avaient le pouvoir de lancer des éclairs, nul doute qu’Edwin aurait été foudroyé sur place. Mais bien que le jeune Templier fut plus petit en taille que son adversaire, il ne baissa pas les yeux pour autant et soutint son regard ; son orgueil lui intimait de ne pas faiblir le premier, même s’il savait pertinemment que ce n’était pas le lieu, et encore moins le moment pour un combat de coq comme celui qui se profilait à l’horizon. Alors comme ça, le Mage avait, malgré ses trente années révolues, encore besoin d’un chien de garde ? Pathétique.  

« Les mages les plus expérimentés peuvent nous aider ! On ne sait même pas ce qu’on va devoir affronter ! », persiffla-t-il à son intention. L’air suffisant qu’adopta le mage et le sourire arrogant qu’il lui adressait tout particulièrement le fit bouillir d’impatience. Tu ne perds rien pour attendre, Mage. Et le moment venu, tu rigoleras moins, crois-moi., songea-t-il en son for intérieur.

« Et s’ils étaient impliqués, y songes-tu ? », répliqua le jeune brun, sceptique. « Je soupçonne tout ce désordre de n’être qu’une simple diversion destinée à tromper notre vigilance, afin qu’ils en profitent pour s’échapper. » Et il était de leur devoir d’empêcher toute évasion, car des Mages en liberté représentaient un trop grand danger pour la population. S’ils parvenaient à quitter la Tour, qui sait quel chaos ils engendreraient, par-delà les Sept Royaumes ?  

« Je ne veux pas m’enfuir. Je veux juste survivre. Et vous aider ici et maintenant est, pour moi, le meilleur moyen. Si je propose mon aide, ce n’est ni une ruse, ni quoique ce soit d’autre. Je ne veux pas que des gens auxquels je tiens soient blessés et encore mois mon frère. » furent les paroles de Qahedar. Edwin plissa les yeux, comme si ce simple geste lui permettrait de sonder son âme à la recherche de la moindre perfidie. Il se tourna vers Avalon, qui semblait en proie aux mêmes doutes que lui. Il est vrai que tout deux n’accordaient guère leur confiance aux Mages. Mais à sa grande surprise, le Templier prit la défense de Wilhem, et accepta sa proposition ; décision qui le fit fulminer mais, cette fois, il tint sa langue et n’argumenta pas. Ils n’en avaient de toute manière pas le temps.

« Ecoutez… deux choix s’offrent à nous. Soit nous nous regroupons en petits groupes pour partir à sa recherche dans la tour. Soit nous restons tous groupés et avançons comme un seul Homme. La première solution me paraît préférable, même si elle s’avère être plus dangereuse. Nous n’avons pas trois heures pour réfléchir. Sa force grandit. » Oui, ils le sentaient tous. Edwin acquiesça à ces propos d’un signe discret de la tête, puis se tourna vers les autres Templiers restés à l’écart de leur conversation. « Vous, désigna-t-il d’un mouvement de la main un groupe d’homme, fouillez les étages du bas. Quant à vous, gardez un œil sur les Mages, on ne peut exclure une perfidie de leur part. Et nous, se retourna-t-il à présent vers Wilhem, Avalon et même Qahedar, nous nous occuperons des étages supérieurs. » Les Hommes qu’il avait désigné lui obéirent sans broncher ; peut-être parce que sa position vis-à-vis du chef des Templiers lui conférait un statut particulier, ou peut-être parce que, plus simplement, la situation ne permit pas qu’on discute ses ordres. Edwin jeta un coup d’œil à la porte derrière laquelle s’était réfugiée Dyllant. Il aurait aimé l’emmener avec eux dans leur expédition, mais la menace d’Avalon avait été claire ; il trancherait sans pitié la gorge de tout apprenti qui s’obstinerait à les suivre. Et, on ne pouvait le nier, Dyllant ne leur serait pas d’une grande utilité. La petite ne maitrisait pas ses pouvoirs, si tant-est qu’elle en possédât, ce dont il commençait presque à douter.

Et alors qu’ils se mirent en route, Edwin se tourna vers Avalon pour lui demander son avis. « Que penses-tu que ce soit ? Un Mage corrompu ? » Lui restait sur ses acquis ; c’était une diversion des Mages destinée à les tromper, et il fallait violemment les réprimer pour cet affront.

Hj : J'ai opté pour cette solution (envoyer des PNJ ailleurs, pour que nos perso restent ensemble, c'est quand même plus intéressant que d'être tous dispersés What a Face) J'espère que ça vous convient, sinon, dites le moi, je modifierai ! (Du coup, j'imagine que cette petite fouineuse de Dyllant va nous suivre en cachette, sinon elle va s'ennuyer toute seule dans son coin Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarthe death
ɤ REGISTRATION : 03/09/2013
ɤ PARCHEMINS : 465

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 17 Jan - 16:35


intrigue n°1 :
the devil is inside.

Les grondements sourds avaient laissé place à un assourdissant silence. Les murs ne tremblaient plus, les plafonds ne menaçaient plus de céder sous le poids du démon. Quelques murmures se faisaient entendre ici ou là parmi les Templiers. Pauvres fous, pensez-vous pouvoir me faire face ? Le silence ne signifiait pas la Mort. Il était encore là, il attend le moment propice pour attaquer. Comment viendrais-je à vous ? Vous ne me verrez pas arriver. Et lors de l’attaque, il sera sans doute trop tard. Les Templiers se sont séparés en petits groupes pour inspecter tous les recoins de la Tour. Ils perdaient leur temps, c’était évident. Pourquoi vous séparer ? Ne vous a-t-on pas appris que le nombre fait la force ? Pauvres fous... Il était là, prêt à surgir derrière chacun coin de porte inspecté, chaque salle vérifiée. Les Templiers avançaient sans grande conviction alors que la plupart des Mages s’étaient repliés dans leurs dortoirs sous les ordres des plus anciens. Seuls les plus puissants avaient été autorisés à rester parmi les Templiers. Erreur... je me nourris de la faiblesse de ces mages qui ne rêvent que de liberté. Pensez-vous qu’ils ne seront pas attirés par ma force et l’ampleur de mon pouvoir ? Le silence... quoi de plus désagréable que le silence lorsque la Mort peut vous attraper derrière chaque porte ?

———— ɤ ————


« NON ! » Un cri déchirant le calme de la Tour s’insinua dans l’esprit de tous les Templiers. L’un des leurs venait de mourir, atrocement brûler par la chaleur émanant d’un corps à peine discernable. Non, ce n’était plus un corps. Il n’était plus recouvert de chair, plus formé par les os. C’était une forme immense de plusieurs mètres de haut. Approchez-vous... approchez. Tous les Templiers le cernaient, mais comment alors s’en débarrasser ? Comment faire face à ce démon sans y perdre la vie ? Le démon commençait à se déplacer, comme dans un souffle. Les Templiers retenaient leur respiration, tentant de faire face avec vigueur et détermination. Faiblesse... où es-tu ? Il ressentait un mage... un mage qui n’était pas aussi puissant que les autres. Viens à moi... « Dyllant... Dyllant...» Ces mots résonnaient dans la pièce où la chaleur devenait étouffante. Oh oui, elle cramait presque les joues des Templiers qui ne s’étaient pas encore évanouis. « Dyllant... viens. Viens et la faiblesse ne sera plus que le passé. Viens vers moi pour t’abreuver de pouvoirs et de liberté.» Comment les Templiers vont-ils sauver les Mages ? Vont-ils même réussir à détruire ce Mal venu des profondeurs des Ténèbres ou la fin est-elle proche ?

———— ɤ ————
Vous l’avez compris, ça chauffe à la Tour ! Un templier vient de perdre la vie en voulant s’attaquer seul au démon. À présent, ce dernier fait face à tous les Templiers. Il va falloir trouver un moyen pour le réduire à néant. La petite Dyllant va également devoir se montrer forte pour ne pas céder à la tentation du mal. À moins que ce ne soit ce qu’elle souhaite ? Avalon, Wilhelm, Arcturus & Edwin, votre mission est de protéger tous les mages et de détruire le démon. Frewin, Dyllant & Qahedar, vous allez devoir résister à l’appel du démon.
Vos RPs peuvent aller jusqu'à 500 mots maximum, afin d'aller vite, bien évidemment, si vous en faites plus, on ne va pas vous manger non plus. Lorsque vous pensez être en mesure de répondre dans l'heure/les deux heures grand maximum qui suivent, merci de le signaler ici. Ainsi, nous évitons le risque que quelqu'un poste avant vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 18 Jan - 7:17



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




J'avais jamais vraiment pensé me mettre à les suivre. J'allais me dégonfler et faire ce qu'on m'avait dit, probablement, un peu comme tous les jours. Mais ce jour-là était différent. C'était un peu comme confronter ses peurs d'enfance, un peu comme regarder en face le fait qu'on n'était vraiment protégés nulle part. Mais par-dessus tout, ça nous rappelait que parqués dans un même endroit, si grand soit-il, des centaines de mages ensemble n'étaient qu'un immense baril de pétrole et de poudre à canon prêt à exploser sur lui-même, projetant des débris qui se répandraient jusqu'aux confins les plus reculés de Kahanor. La dernière fois que c'était arrivé, le monde avait été balafré pour toujours ; la seconde fois ne feraient que plonger la terre entière dans les abysses. Oh, cette pensée n'était pas encore très claire dans mon esprit. Seul mon subconscient le savait vraiment. Et c'était un peu ce qui courait à ma perte.

Les bruits de pas et éclats de voix autoritaires s'affaiblirent derrière la porte. J'avais cru comprendre qu'Edwin et les autres étaient partis depuis un moment, déjà, à la recherche du mal qui terrifiait tant mon presque-frère. J'avais entendu pendant les plusieurs minutes qui suivirent surtout le cliquetis de courses en armures, des ordres lancés à la va-vite sans grande compréhension. Et puis d'un coup... le silence. Le retour de ce putain de silence, celui-là même qui avait semblé écraser mes poumons quelques minutes plus tôt. Et c'est à ce moment que j'ai décidé de passer à l'action. J'ai ouvert la porte de bois dans un grincement qui m'a fait grimacer ; voyant personne, je me suis faufilée à l'extérieur sur la pointe des pieds. Les couloirs étaient déserts, comme le devaient certainement être les quartiers des Templiers - si je voulais être d'une quelconque aide, je me faisais pas d'illusions quant à la portée de mes dons. J'allais devoir tirer du fond de ma mémoire ce que tout bon Sermarin apprend dès qu'il est en mesure de se tenir debout ; en entrant dans la pièce - comme prévu, vide -, j'ai soupesé un arc laissé à l'abandon avant de le passer à mon épaule avec son carquois. Je devais être en mesure de ne pas trop rater ma cible, comme Edwin me laissais de temps en temps me pratiquer avec le sien quand je lui faisais les yeux doux avec assez de conviction, et me donnait même quelques leçons, parfois. J'ai encoché une flèche pour voir le degré de résistance ; pas trop mal. Un peu plus fort que ce à quoi j'étais habituée, mais j'allais devoir faire avec. J'allais repartir quand je me suis arrêtée brusquement.

Dyllant... Dyllant...

Des voix ont chuchoté.

C'était les voix de Ma, de Pa. De Zyra. D'Edwin. D'Alexander. Dyllant, Dyllant, Dyllant, Dyllant... Autour, il faisait de plus en plus chaud. Brûlant, même. Je me suis mise à haleter, à transpirer. À vaciller.

Dyllant... Dyllant...

- Viens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 1 Fév - 5:55



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




C'était comme dans un rêve. Une césure dans le temps, une situation différente, l'oubli de tout ce qui venait de se passer. Un peu comme si on apparaissait de façon entièrement aléatoire dans une situation qui paraîtrait d'une banalité désarmante, avec des justifications, des causes à effet. Bien entendu, rien de tout cela n'était vrai, mais qui est réellement capable de comprendre qu'il est dans un rêve ? À choisir, j'aurais pris un rêve où je dévorais mon poids en friandises ou une vision alléchante de Wilhelm tout nu, mais ce n'était malheureusement pas de l'ordre du divertissement - ou alors, ce qui m'avait emmenée dans cet état avait un sens du plaisir plutôt abstrait. Non, je me suis retrouvée devant une vieille dame. Dans ma tête, tout était logique, comme c'était une sorte de rêve ; le champ fortement éclairé par un soleil d'après-midi, le bruit des grillons, le parfum humide de la terre. Des sensations appartenant à de lointains souvenirs, mais qui pourtant me semblaient d'une normalité quotidienne. J'ai alors remarqué qui était la vieille dame. Ses cheveux en bataille étaient rassemblés dans un chignon maladroit, ses grands yeux bleus plissés de rides de rires pétillaient de malice ; et sa peau était couverte de taches de rousseur comme une éclaboussure. C'était moi plus vieille. La conclusion m'est venue d'elle-même, comme elle a coutume de le faire au pays des songes. Elle a tendu sa main fripée et l'a déposée sur mon épaule, un sourire compatissant réduisant ses yeux à de petites fentes.

"On va échouer, Dyl, qu'elle a dit.

Je l'ai contemplée, surprise.

- Échouer quoi ? ai-je demandé.

Elle a haussé les épaules.

- Tout.

Ses yeux se sont emplis de larmes ; de lourds nuages ont obscurci le ciel et commencé à déverser une fine pluie sur le paysage, tout ça en quelques secondes.

- Ils vont tous t'abandonner, tu le sais, ça. Tu vois déjà comment ils te regardent, comment ils te considèrent même pas comme une vraie mage. Et comme t'as même plus d'identité, t'es rien du tout. Ils t'ont tous lâchés, les uns après les autres. Et ils vont continuer.

- Mais comment..?

C'est à ce moment que je me suis rendue compte que quelque chose clochait. J'ai esquissé un léger mouvement de recul ; je n'avais jamais parlé de ça à quiconque, et même en rêve, je le savais très bien. Sauf que la poigne de la vieille changeling s'est raffermie, son expression est devenue plus insistante. Quelque chose dans son regard a semblé prendre une teinte rougeâtre, mais rien qu'un instant, sans que je puisse l'affirmer avec certitude.

- Tu sais très bien que tu ne peux pas continuer comme ça, elle a rajouté. T'aurais juste envie qu'ils soient à tes pieds, comme quand t'étais petite et tu voulais déjà être reine. T'en a marre d'être toujours la moins que rien ; dans ton sang de gueuse, dans ta magie foireuse. Et tu sais que c'est vrai, c'que j'dis, hein ? Tu sais aussi que c'est toi qui as incité Zyra à se faire dégommer, en lui parlant sans cesse de l'extérieur, en la traitant comme de la merde. Qu'elle et Alexander sont morts par ta faute, et en pensant que tu les haïssais. Qui sera le prochain ? Edwin ? À moins que ce soit lui qui te trahisse, s'il ne l'a pas déjà fait ?

J'ai essayé de me dégager ; ses longs ongles se sont plantés dans la peau de mes épaules. La panique a commencé à me gagner, alors que des larmes de douleur et de terreur ont humidifié mes paupières. À mesure que je me débattais, les dents de la vieille dame se sont allongées, ses yeux se sont enfoncés dans leurs orbites, ses joues se sont creusées. J'ai secoué la tête, tentant de repousser vainement ses paroles acides de vérité. Personne n'était au courant de tout cela. La dame m'a violemment poussée contre le sol, où je me suis recroquevillée, misérable. J'ai plaqué mes mains contre mes oreilles, mais ses paroles n'ont semblé qu'encore plus fortes.

- Je peux te permettre de terminer ce cycle, qu'elle a tonné d'une voix qui n'avait plus rien à voir avec la douce du début. Je peux te donner les pouvoirs nécessaires pour t'armer de courage, pour que tu puisses enfin leur montrer ta vraie valeur. Il faut juste... Il faut juste que tu me laisses entrer.

J'ai enhardi la pression de mes mains. Fallait pas que je faiblisse. Je savais peu à peu à quoi j'avais affaire. Qu'est-ce que ça faisait là, pourquoi ça m'avait choisie moi, tout ça m'importait peu. Mais y'avait que la peur, la peur de tomber encore plus bas, qui m'a permis de me défendre.

- SORS DE MA TÊTE ! ai-je hurlé.

Mais quand j'ai rouvert les yeux, le champ avait disparu. J'étais à nouveau dans la Tour, mais pas dans la salle des armes. J'étais devant le regard menaçant des Templiers, en plein milieu des corridors, couchée sur le sol et secouée de soubresauts. Et espérant qu'ils attendraient avant de me tuer.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatar
ɤ REGISTRATION : 29/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 68
ɤ STATUT DU SANG : Noble, digne descendant de la lignée des Ferboys.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Originaire de Sermar, il a vu le jour à Blancherive.
ɤ METIER OU FONCTION : Templier, proche du Chef des Templiers dont il prendra un jour la relève, il le sait.

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 1 Fév - 10:21

Un cri, non loin de là. Ce cri d’effroi, d’horreur absolue, résonna dans sa tête, et malgré la chaleur inhabituelle des lieux, Edwin eut la désagréable impression d’être glacé jusqu’aux os. « A droite ! », hurla-t-il à ses compagnons, bien que cette indication fût parfaitement inutile tant la puissance du cri avait été suffisante pour déterminer sa provenance. Le jeune Templier s’abattit sur une porte pour l’ouvrir, et fut accueilli par une vive lumière qui le surprit après l’obscurité des couloirs qu’il venait d’emprunter. Instinctivement, il plaça son bras gauche devant ses yeux pour les protéger de cet éclat surnaturel ; on aurait pu croire qu’Edwin se tenait devant le Soleil lui-même. La chaleur des lieux était étouffante, il pouvait sentir les flammes lui lécher les joues, et le jeune homme fut soulagé de ne pas porter son armure comme il en avait l’habitude, car il était certain qu’elle aurait fondue instantanément, meurtrissant son corps de ses brûlures mortelles. Parce qu’il en avait l’habitude, Edwin tira Blancherive hors de son fourreau, mais que pouvait accomplir une simple épée contre un monstre de cette nature ? Peut-être allait-elle fondre, elle-aussi.

Sur sa gauche, Edwin remarqua enfin au sol le corps d’un des leurs, mais il était si atrocement brûlé que son visage était méconnaissable. Il n’avait pas le temps de se lamenter sur son sort ; plus tard, on lui offrirait de belles funérailles. Si toutefois, ils sortaient vivant de cette entrevue, ce dont il commençait à douter. C’est alors qu’une voix puissante envahit les lieux. Elle appelait Dyllant, tentait de l’attirer à elle en lui promettant pouvoirs et liberté, tout ce dont elle était privée ici. A ces mots, son sang ne fit qu’un tour et son cœur fit un bond dans sa poitrine. Non ! Non, cette créature ne mettrait pas la main sur Dyllant ! Hors de question qu’il perde celle sur qui il veillait avant tant de tendresse, bien qu’il n’en laissait rien paraitre. Il jeta un rapide coup d’œil aux autres Templiers, aux joues rougies, hésitant quant à la démarche à suivre. Devait-il combattre à leurs côtés cette créature du Mal ou devait-il immédiatement partir à la recherche de sa protégée pour l’empêcher de commettre le pire ? Ses frères d’armes avaient besoin de lui, et Dyllant peut-être encore plus. Il s’approcha de Wilhem, lui seul pourrait comprendre, et il lui cria  pour être sûr de se faire entendre parmi le tumulte des lieux.

« Je vais la chercher ! Il ne doit pas mettre la main sur elle ! » Jamais, songea-t-il en serrant les poings et la mâchoire. Et alors qu’il s’apprêtait à faire demi-tour, voilà que Dyllant en personne pénétra dans la pièce, attirée par le démon.

« SORS DE MA TETE ! », hurla-t-elle en s’effondrant au sol, et la vision de son petit corps secoué de soubresauts lui était intolérable. « Dyllant ! », cria-t-il en se précipitant vers elle, désireux de la protéger du mal qui régnait désormais en maître dans la Tour. Il s’agenouilla à ses côtés, l’enveloppa de ses bras et lui murmura à l’oreille. « Lutte, Dyllant. Ne te laisse pas corrompre par le mal. Ne m’abandonne pas. », la supplia-t-il. Mais il n’y avait rien qu’il puisse faire, désormais. C’était à elle, et à elle seule, de se défendre face à cette attaque pernicieuse. A lui, il ne restait que la peur, et l'attente.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarthe juggler
ɤ REGISTRATION : 31/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 281
ɤ STATUT DU SANG : ❝ fille d'aubergistes
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ (sermar/cahoridie) à la croisée des routes entre Blancherive, Tamarang et Elaven
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ apprentie peu prometteuse

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 1 Fév - 21:19



Je te connais comme si je t'avais fait
et je sais bien qu'en ce moment ça marche pas fort. Tu te réveilles tous les matins et tu t'endors chaque soir en redoutant les sales nouvelles et les coups de putes potentiels de la vie.




Contre ma joue, j'ai commencé à ressentir quelque chose après un moment d'une durée indéterminée. Au bout de mes orteils, aussi, au creux de mes paumes. Mon corps semblait grouiller de fourmis, une sensation qui aurait été désagréable si elle ne m'avait pas fait comprendre que je recommençais à véritablement ressentir des choses. Il faisait chaud, je le savais parce que je transpirais, mais pourtant je grelottais comme si j'avais passé l'hiver dehors. C'était comme la fièvre, la fièvre beaucoup trop forte pour que c'en soit vraiment une. Peut-être que j'allais mourir. J'étais sûre que j'allais mourir.

J'étais dans les bras de quelqu'un, mais de la vision des Templiers ne restait que d'énormes taches noires devant mes yeux. Ils tremblaient d'un regard aveugle à la recherche de lumière, mais ne trouvaient encore et toujours que cette froide obscurité. Au loin, très très loin, j'ai cru entendre la voix d'Edwin, mais je n'étais pas capable de bouger. De réagir. J'aurais voulu me débattre, j'aurais voulu lui rendre son étreinte, mais c'était comme si mon corps pesait plus lourd que la tour elle-même. Et lentement mais sûrement, je le sentais ramper dans ma direction. Autour, les murmures ont reprit. Ils m'incitaient à faiblir. Ils m'incitaient à abandonner. J'ai senti ses longs doigts brûlants s'agripper à ma chair ; la douleur, horrible, ne pouvait même pas être apaisée par un cri. J'étais prisonnière de mon propre corps de pierre.

Et j'ai senti le désir de céder m'effleurer l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t399-passe-la-gnaule-des-sans-t
avatarjusticeadmf
ɤ REGISTRATION : 18/11/2013
ɤ PARCHEMINS : 1500
ɤ STATUT DU SANG : Noble ɤ Avalon est née dans une famille noble, les Scalesinger. C'est une des familles bannerets des Dummers. Ils sont surtout connus pour la beauté de leurs arcs.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Avalon est née à Blancherive dans la contrée de Sermar. Néanmoins, elle a quitté sa demeure à l'âge de huit ans. Elle n'en a donc que peu de souvenirs.
ɤ METIER OU FONCTION : Avalon se fait passer pour un homme ɤ Templier depuis cinq années au cercle des Mages.
ɤ INVENTAIRE : ɤɤɤ

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 21 Fév - 14:38


 Intrigue numéro 1


The devil is inside.


Sa force grandissait. Tous les Templiers présents dans cette immense pièce pouvaient sentir sa puissance se développer minute après minute. Il fallait agir, avant que le démon qui avait pris corps dans un mage ne se propage parmi tous les autres. Les secondes s’écoulaient, et personne ne prenait de décision. L’impatience mêlée d’anxiété commença à me gagner lorsque j’entendis Edwin prendre la parole. « Vous, désigna-t-il d’un mouvement de la main un Quant à vous, gardez un œil sur les Mages, on ne peut exclure une perfidie de leur part. Et nous, nous nous occuperons des étages supérieurs.» Je hoche la tête en guise d’acquiescement. Rassembler tous les Templiers au sein d’un seul bataillon aurait été bien trop dangereux. Il fallait mieux le disperser pour avoir une chance plus grande de trouver le démon. Une angoisse monte petit à petit en moi. Qu’est-ce qui nous attend derrière chaque porte ? Un branle-bas le combat agita alors les hordes de Templiers qui tentaient de regrouper les derniers mages encore présents. Dans leurs yeux se lisaient également l’incompréhension et l’inquiétude. Sont-ils tous innocents à ce qui se trame dans la tour ? J’en doute... Je sens le regard d’Edwin peser sur mes épaules. « Que penses-tu que ce soit ? Un Mage corrompu ? » Assurément. Ça ne pouvait être que cela. Aucun intrus à la tour n’est autorisé à rentrer, ça ne peut que venir de l’intérieur. Et c’était sans aucun doute ce qui était le plus effrayant. Ne pas savoir chez quel mage le mal peut s’immiscer le plus facilement, ne pas savoir contre quoi nous allons nous battre. « Un mage doit être aux prises d’un Démon... mais un puissant démon. Je n’ai jamais ressenti autant de puissance.» Mon ton se veut rassurant, mais je ne suis pas à l’aise dans mon armure. Est-ce que nous en réchapperons tous ? N’y aura-t-il pas des dizaines de blessés ou même de tués ? Je ne suis pas en mesure de répondre à ces questions. Pour le moment, l’action doit primer sur la réflexion. « Mais je...»

« NON ! » Le cri tétanisa tout le monde sur place. On y sentait le désespoir, l’abattement. Personne ne pouvait rester insensible à ce cri de détresse. Malgré mon apparence rigide et glacial, ce cri étreint mon cœur. Comme un seul, la horde de Templiers se déplaça vers la pièce d’où venaient le bruit. Nous restons sur nos gardes, s’apprêtant à être attaqués à tous les instants. Edwin força alors la porte quand... « Vos visages, cachez vos visages ! » La chaleur était étouffante, nous chauffant atrocement les joues. J’avais juste eu le temps de me protéger la tête, contrairement à certains de mes compagnons. Plusieurs d’entre eux tombèrent les genoux au sol, se tenant alors le visage dans les mains. Leur peau cramait, craquelait. Un haut-le-cœur me prit lorsque j’entendis leurs cris de souffrance. À nous deux, démon. C’était comme faire face à l’astre du jour. Nous n’avions jamais été aussi prêts du Mal. Aussi proche de cette source des Ténèbres que nous combattons depuis des siècles. « Je vais la chercher ! Il ne doit pas mettre la main sur elle ! » Je reconnais alors la voix d’Edwin et jette un coup d’œil en sa direction. Dyllant. Sa protégée, sa petite mage qui est arrivée il y a peu de temps. Si le démon devait s’en prendre à quelqu’un, c’était bien à elle. Dyllant était encore trop faible pour faire face à l’appel du mal. Malgré mon profond dédain pour leur magie, je laisse Edwin quitter nos rangs. Si le Mal pénètre le corps d’un deuxième mage, les dégâts pourraient être irréversibles.

Derrière l’immensité du démon, je vois le corps d’un mage. Je crois le reconnaître de loin, mais son visage est abîmé. Oui, il est abîmé par le pouvoir, le mal, la puissance démoniaque. « Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? » Je hausse le ton pour que tous mes camarades puissent m’entendre. Nous sommes plantés comme des épouvantails dans un champ. À ce rythme-là, nous allons tous y passer. « Faîtes un cercle autour de Lui... Ne vous approchez pas trop ! » Je me décale alors vers la droite pour que tous les Templiers puissent s’unir autour du Mal. « Nous sommes assez nombreux pour pouvoir sceller la magie de ce mage... Pour le moment, ça ne tuera pas le démon mais ça le rendra plus faible ! » Depuis l’air paniqué de certains Templiers, je leur jette un regard noir. « Si quelqu’un a une meilleure idée, j’suis preneuse ! » Au loin, je vois les mages les plus anciens nous regarder. Dis Qahedar, si tu as une meilleure option, c’est le moment de te manifester toi et tes camarades !

________________________

Fight and conquer.
⊹ bohemian psychedelic


Dernière édition par Avalon Scalesinger le Dim 9 Mar - 17:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
Invité

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Dim 9 Mar - 16:22

Ça ne pouvait être véritable, pas si tôt dans l’année. La jeune femme n’avait pas réussi à détacher ses yeux du ciel noir, mais plus illuminé par les étoiles qu’à l’habitude. De la pleine lune émanait une forte lueur ainsi qu’une énergie hors de l’ordinaire. L’astronomie intéressait Thea depuis plusieurs années déjà, de nombreux tomes et parchemins sur le sujet lui sont passés sous la main. D'après des calculs établis par de vieux mages et gribouillés sur certains tomes, ce soir un flux important de magie émanait de la lumière de la lune. Certains affirmaient en plus que de puissants rituels et incantations peuvent être réalisés durant ces rares nuits d’extrême dangerosité. Son sommeil était torturé depuis plusieurs heures déjà et le poids de toute cette force ne lui permettra pas de le regagner d’ici peu. De plus, il planait une odeur d’inquiétude dans l’air autour d’elle, des doutes qu’elle ne pourrait ignorer.

Elle se vêtit d’une robe de nuit décente et quitta sa chambre une lanterne qui s’alluma instinctivement lorsqu’elle posa la main dessus. Elle ne pouvait se douter qu’un mage s’apprêtait à provoquer l’une des plus grandes mésaventures à la Tour, les possessions sont fréquentes bien sûr, mais jamais incontrôlable. Déambulant dans les couloirs, elle fut surprise de ne croiser aucune autorité inspectant les mouvements suspects. Elle rencontra d’ailleurs une ombre qui semblait fuir la lueur de sa chandelle et ne put s’empêcher de la suivre. Le doute ne planait plus, quelqu’un abusait de la puissance de cette soirée pour satisfaire de sombres plans, l’odeur s’alourdissait, au point de donner des vertiges à Thea. Elle n’avait jamais eu de difficultés avec les tentations malsaines, mais le démon, qui venait de s’exposer aux restes des membres de la Tour plus haut dans les dortoirs, dégageait de fortes pulsions qui déstabilisaient les sens de la jeune femme, à moins que ce ne soit que le manque de sommeil qui provoquait des hallucinations. Jamais elle ne comprendrait, mais ce qu’elle sait c’est qu’il l’avait guidé loin du véritable problème, comme perdu dans une faiblesse d’un instant, elle s’était retrouvée aux tréfonds de la Tour à la suite d’une ombre imaginaire. De petits rires semblaient amuser quelqu’un qui n’était pas là, sûrement son esprit qui se moquait de lui-même.

Il lui fut quelques minutes, de longues minutes avant de reprendre ses esprits, la lumière de la chandelle qui semblait s’être éteinte reprit de plus belle. Sa concentration n’avait jamais été manipulée si aisément, elle se promit dans le silence des couloirs qu’elle ne se laisserait plus jamais berner de la sorte. Elle reprit le chemin de sa chambre et croisa enfin la réponse à ses doutes, des groupes de Templiers s’efforçait de garder certains mages plus jeunes hors du dortoir et d’autres semblaient chercher une solution à un problème qu’elle ne pouvait discerner de si loin. Elle se faufila lentement jusqu’à sa source et fut frappé par la chaleur incandescente. Elle s’approcha stratégiquement et analysa la situation aussitôt.


    - Qu’est-ce qui pourra contrôler un démon aussi puissant, déclara-t-elle comme si elle voulait poser cette question à elle-même seulement, il faut agir rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
avatarthe death
ɤ REGISTRATION : 03/09/2013
ɤ PARCHEMINS : 465

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Jeu 13 Mar - 13:27


intrigue n°1 :
the devil is inside.

La chaleur était suffocante, insupportable. Garder les yeux ouverts était difficile, résister à l'envie de fuir semblait insurmontable. Mais ils avaient tous été entraînés pour cela. Ils devaient renvoyer ce démon d'où il venait et se demandaient tous si cela était véritablement possible. L'affaiblir un maximum semblait être la seule solution et cette fois-ci, les Templiers ne pouvaient pas lutter seuls. Ils avaient besoin des personnes présentes, de ces mages qu'ils craignaient tant. Mais ils avaient conscience qu'ils ne pouvaient pas se permettre de laisser cette créature s'échapper de la Tour. Ce serait une catastrophe, le Royaume tout entier pourrait sombrer dans le chaos.
Les paroles d'Avalon firent écho sur les pierres froides de l'immense Tour. Tous échangèrent un regard avant de se mettre d'accord. Ils devaient sceller sa puissance magique, maintenant, au risque de tout perdre. Il n'y avait plus aucune place pour le doute et la peur, à présent.

———— ɤ ————
C'est le dernier tour, les enfants ! A vous de faire de votre mieux pour sceller le démon. Les Mages sont bien évidemment autorisés à intervenir, afin de venir en aide aux Templiers. Il faut faire vite, car la conscience de Dyllant s'efface, vous ne voudriez pas que la petite demoiselle se fasse manger par un vilain démon. What a Face
Vos RPs peuvent aller jusqu'à 500 mots maximum, afin d'aller vite, bien évidemment, si vous en faites plus, on ne va pas vous manger non plus. Lorsque vous pensez être en mesure de répondre dans l'heure/les deux heures grand maximum qui suivent, merci de le signaler ici. Ainsi, nous évitons le risque que quelqu'un poste avant vous.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatarjusticeadmf
ɤ REGISTRATION : 18/11/2013
ɤ PARCHEMINS : 1500
ɤ STATUT DU SANG : Noble ɤ Avalon est née dans une famille noble, les Scalesinger. C'est une des familles bannerets des Dummers. Ils sont surtout connus pour la beauté de leurs arcs.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : Avalon est née à Blancherive dans la contrée de Sermar. Néanmoins, elle a quitté sa demeure à l'âge de huit ans. Elle n'en a donc que peu de souvenirs.
ɤ METIER OU FONCTION : Avalon se fait passer pour un homme ɤ Templier depuis cinq années au cercle des Mages.
ɤ INVENTAIRE : ɤɤɤ

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Ven 4 Avr - 22:23


 Intrigue numéro 1


The devil is inside.


L’air horriblement chaud pénétrait mes voies aériennes pour embraser tout mon corps. La proximité avec le démon devenait de plus en plus insupportable, mais les Templiers tenaient bon. Il était hors de question que nous nous avouons vaincu avant d’avoir livré bataille. Un cercle s’était peu à peu formé autour du corps sans vie et mutilé du mage. Le démon est présent... partout. Il nous englobait de sa chaleur, de son pouvoir et de toute sa puissance. Malgré cela, tous les Templiers se serraient fortement la main en signe de cohésion et de pouvoir. Le démon était bien seul, nous ne l’étions pas. « Allez, concentrez-vous mes frères ! Un dernier effort ! » Les mains se serraient de plus en plus forts, les veines étaient sur le point d’exploser. L’envie de fuir, de s’éloigner de cette source enflammée me tiraille les jambes mais  je fais un pas de plus vers le démon. Il ne nous aura pas ; il ne gagnera pas cette bataille. « Continuez ainsi ! Nous allos y arriver ! Je crois en notre pouvoir, je crois en cet apprentissage qui nous permet aujourd’hui de lutter tous ensemble ! N’abandonnez pas ! Jamais ! » Je tente de galvaniser les autres Templiers alors que mes joues sont de plus en plus cramées par le feu ardent du démon. « Nous n’avons pas le droit de flancher ! Pensez à Kahanor, pensez à tous ces enfants, ces hommes et ces femmes qui ont été tués, meurtris, blessés par la magie incontrôlée ! Notre devoir est de les protéger... Alors luttez mes frères ! » Je hurle ces quelques mots et je sens une plus grande ferveur s’envoler de notre cercle de Templiers. Allez continuons ainsi ! Le doute, la peur, l’angoisse. Ces sentiments terrifiants devaient abreuvoir l’esprit de mes compagnons tout comme ils martyrisaient le mien. Pourtant, ils n’avaient aucune place en ces lieux. « Nous y sommes presque ! » Nous sentions en effet sa présence devenir plus tenue, la chaleur était moins suffocante. La sueur commençait à perler sur mon front collant mes quelques cheveux blonds qui dépassaient de mon chignon. Le démon commençait à disparaître, nous commençons à réussir. Cependant, le démon n’était pourtant pas détruit. Où allait-il se cacher à présent ? Quel mage allait-il pourrir ?

________________________

Fight and conquer.
⊹ bohemian psychedelic
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org
avatarwilhelm
ɤ REGISTRATION : 22/12/2013
ɤ PARCHEMINS : 324
ɤ STATUT DU SANG : ❝ Wil est de lignage noble, mais a renoncé à son titre en choisissant de devenir Templier.
ɤ CONTRÉE DE NAISSANCE : ❝ Terremer, dans la cité de Yenibohor
ɤ METIER OU FONCTION : ❝ Gardien en charge de Qahedar, son demi-frère.
ɤ INVENTAIRE : ❝ Une armure de Gardien, signe distinctif de son rang et de sa fonction
❝ Une épée
❝ Une cape de voyage portant le blason des Templiers
❝ Un vieux couteau qui a plus une valeur sentimentale que pécuniaire

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   Sam 5 Avr - 9:32

holy water cannot help us now.
see they've come to burn our kingdom down.  

Ils pleureraient leurs morts plus tard. L'heure n'était pas aux complaintes. Il était plus que temps de mettre un terme à toute cette masquarade. Terrasser le démon, protéger les résidents de la Tour. Mages ou Templiers, ils étaient tous dans le même sac. La moindre erreur leur serait fatale. Le démon exploitait leurs faiblesses, et ils se devaient d'en faire de même avec lui. La chaleur insupportable rendait les choses plus difficiles qu'elle ne l'étaient déjà, et à tout instant, Rahl craignait de voir sa chair fondre sur ses os. Un simple regard à ses compagnons d'armes, et Wilhelm pouvait se rendre compte que la bravoure dont ils pouvaient faire preuve lors des entraînements n'était ici qu'un masque. Leurs visages n'étaient que traits tirés par la crainte et la douleur. Et à cet instant précis, il était à peu près certain qu'il ne devait pas faire meilleure figure qu'eux. Il était effrayé. Effrayé par ce qu'il se passerait s'ils échouaient. S'il échouait. Maudit démon était plus faible qu'eux. Maudit démon allait être vaincu. Devait être vaincu. Leur échec aurait de trop lourdes conséquences sur la Tour. Sur le royaume. Manquer à son devoir maintenant, c'était quelque chose d’aussi inenvisageable qu'impardonnable. Rahl était concentré sur sa tâche. Mâchoire serrée, poigne fermement refermée sur les mains de ses camarades, il devait être en train de les broyer. Mais cela n'avait guère d'importance. Regard de glace, expression figée dans un rictus de douleur, il ne devait pas faillir. Ses yeux se portèrent sur Avalon, toujours prêt à galvaniser les troupes. Si la situation avait été propice, le géant aurait sans doute plaisanté à ce sujet. C'était malheureusement loin d'être le cas.

Petit à petit, la présence de la créature sembla s'atténuer. Mais tous savaient que la partie n'était pas gagnée. Il était trop tard pour le pauvre bougre autour duquel ils étaient réunis. Un rapide coup d'oeil à son frère pour m'assurer qu'il allait bien, puis il se reconcentra pour chercher les mages susceptibles d'avoir accueilli la bête, que ce soit volontairement ou nom. Dyllant. Elle était prostrée un peu plus loin dans la pièce, Edwin à ses côtés. Si la gamine se laissait corrompre, ils n'auraient pas d'autre choix que celui de l'exécuter. Et il savait d'instinct qu'Avalon ne se ferait pas prier. « Edwin, éloigne toi. » fit-il en s'approchant. C'était une requête qui, il le savait, n'aboutirait pas. C'était comme si on lui demandait de quitter son frère alors qu'il était en proie au démon.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-k.forumactif.org/t293-wilhem-the-end-is-where-we
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: — Intrigue N°1 : the devil is inside.   

Revenir en haut Aller en bas
 

— Intrigue N°1 : the devil is inside.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Every single one of us has a devil inside [pv Ab']
» Résumé de l'intrigue
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TALES OF KAHANOR. :: ADMINISTRATION. :: le vieux grimoire :: les pages d'histoire :: livre I :: intrigues n°1-